Qui est Nérée le prédécesseur de Poséidon ? | Sirenas
Neree-Nereides

Qui est Nérée le prédécesseur de Poséidon ?

Nérée ( / n ɪər i ə s / NMETI -ee-əs , grec ancien : Νηρεύς , romanisé :  Nereus ) était le fils aîné de Gaia (la Terre) et de son fils, Pontus, dans la mythologie grecque (la Mer). Nérée et Doris ont eu 50 filles (les Néréides) et un fils (Nérites) ils vivent ensemble dans un palais sous la mer Égée.

Il est aussi surnommé le veille homme de la mer, qui est une divinité aquatique qui précède l’empereur Poséidon sur le trône des océans.

Mythologie de Nérée

Le Vieil Homme de la Mer est le père des Néréides dans l’Iliade, mais Nérée n’est pas mentionné. Il n’était jamais plus clairement le Vieil Homme de la Mer que lorsqu’il était représenté comme un métamorphe doté du pouvoir de prophétie, comme Protée, qui aidait les héros comme Héraclès qui parvenaient à l’attraper alors qu’il changeait de forme.

Nérée et Néréides

Lorsque Zeus a vaincu Cronos, Nérée et Protée (le « premier ») apparaissent comme deux formes du dieu de la mer auquel succède Poséidon.

Selon un scholion sur Apollonius de Rhodes, Pherekydes est le premier poète à associer Nérée aux travaux d’Héraclès.

Au cours du Ve siècle avant J.-C., Nérée est progressivement supplanté par Triton, qui n’existe pas chez Homère, dans l’imagerie du conflit d’Héraclès avec le dieu de la mer, qui a dû être retenu pour transmettre ses informations aux peintres de vases, en dépit de toute évidence littéraire.

Selon un papyrus fragmentaire, Alexandre le Grand s’arrêta au bord de la mer syrienne avant la bataille d’Issus (333 av. J.-C.) et eut recours à des prières, « invoquant Thétis, Nérée et les Néréides, nymphes de la mer, et invoquant Poséidon, dieu de la mer, pour lequel il ordonna qu’un char à quatre chevaux soit jeté dans les flots ».

Nérée était réputé pour sa sincérité et sa vertu :

Mais Pontos, la grande mer, était le père du vrai Nérée, l’aîné de ses fils, qui ne ment jamais. On l’appelle le Vieux Gentil homme parce qu’il est fiable, doux, et n’oublie jamais ce qui est juste, même ses pensées sont douces et justes.

neree-doris

Le torse enveloppé du dieu des mers émerge d’une longue queue écailleuse en forme de poisson, comme le montrent les peintres de vases attiques. Un bâton d’autorité est généralement brandi par Nérée le barbu. Il apparaît également dans des passages illustrant la fuite des Néréides alors que Pélée combattait leur sœur Thétis.

Il est également le père de Nérites, une consœur aquatique d’Aphrodite qui fut transformée en « un coquillage à coquille spirale, de petite taille mais d’une grande beauté », selon l’histoire naturelle d’Aelian, écrite au début du IIIe siècle.

Nérée était le père de Thétis, une Néréide, qui fut la mère d’Achille, le célèbre héros grec, et d’Amphitrite, qui épousa Poséidon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.