Kelpie - Quelle est cette créature que l'on appelle cheval ondin ? | Sirenas
kelpie mythologie

Kelpie – Quelle est cette créature que l’on appelle cheval ondin ?

Dans la légende écossaise, un kelpie, souvent appelé cheval ondin ou même chaval aquatique, est un esprit changeant de forme qui habite les lacs. Bien qu’il s’agisse d’une légende celtique, d’autres cultures ont des analogues. Elle est généralement représentée comme une bête noire ressemblant à un cheval et capable de se transformer en une personne. Selon certains récits, le kelpie conserve ses sabots lorsqu’il se fait passer pour un humain, ce qui explique son lien avec le concept chrétien de Satan, auquel Robert Burns fait allusion dans son poème « Address to the Devil » écrit en 1786.

Presque tous les plans d’eau importants d’Écosse sont associés à une légende de kelpie, mais le monstre du Loch Ness est le plus connu. Il existe aussi des similitudes entre la kelpie et la nixie. Les origines des histoires concernant le monstre sont inconnues, bien que la littérature secondaire ait mis l’accent sur l’utilité pratique de tenir les jeunes éloignés des sections dangereuses de l’eau et d’avertir les jeunes femmes de se méfier des beaux étrangers.

Plaid Queue de Sirène Bleu Atlanta

49.0059.00

Vous voulez vivre une expérience magique et originale tout en restant dans votre lit ? Le Plaid Queue de Sirène Bleu Atlanta est la couverture qu’il vous faut ! 🧜🏼‍♀️

UGS : AE_4001075810504_167d269bbc3c7dd8-1 Catégorie :
commander

Couverture Sirène Maléfique

60.0085.00

Une couverture de sirène avec une illustration d’une sirène prédatrice qui envoute un homme et qui lui prend son cœur à tout jamais 😱

C’est aussi une sublime décoration pour embellir votre chambre en la décorant d’une couverture qui est aussi confortable, relaxante que belle et profonde.

UGS : AE_4000724134483_167a0efee18aa206 Catégorie : Étiquette :
commander

—> découvrir notre sélection plaid en queue de sirène pour vivre une expérience féerique ✨ tailles disponibles pour adultes enfants

Les Kelpies ont été représentés dans l’art et la littérature de nombreuses manières, notamment deux sculptures en acier de 30 mètres de haut (100 pieds) à Falkirk, appelées The Kelpies, qui ont été achevées en octobre 2013.

Sommaire

Étymologie

L’étymologie du kelpie est inconnue, cependant il pourrait être dérivé du gaélique calpa ou cailpeach, qui signifie « génisse » ou « poulain ». L’expression a été utilisée pour la première fois pour décrire un monstre mythologique, alors orthographié kaelpie, dans le brouillon d’une ode écrite par William Collins avant 1759 et publiée dans les Transactions of the Royal Society of Edinburgh en 1788.

Kelpie hoall et Kelpie hooll ont été enregistrés dans les registres du bourg de Kirkcudbright en 1674, selon le A Dictionary of the Older Scottish Tongue.

Croyances populaires sur la Kelpie

Description et attributs communs

Dans le folklore écossais, la kelpie est l’esprit de l’eau le plus répandu, et le nom est lié à différentes formes dans les histoires enregistrées à travers le pays.

L’intérêt pour la transcription du folklore a commencé à la fin du XIXe siècle, et les enregistreurs avaient une orthographe irrégulière et anglicisaient fréquemment les mots, ce qui a donné lieu à de multiples noms pour le même esprit.

kelpie chaval noir
Cheval ondin noir

L’habitat sous-marin du kelpie a suscité un débat parmi les commentateurs. Des folkloristes tels que John Gregorson Campbell, ministre de Tiree au XIXe siècle, et les écrivains du XXe siècle Lewis Spence et Katharine Briggs identifient les kelpies comme des esprits qui vivent près des rivières, par opposition au cheval d’eau celtique (each-uisge) qui vit au bord des lacs. Cependant, cette différence n’est pas systématiquement observée ; Sir Walter Scott, par exemple, pense que l’aire de répartition de la kelpie inclut les lochs. Selon le dictionnaire de Mackillop, la kelpie était « à l’origine considérée comme habitant… les cours d’eau, puis toute étendue d’eau », ce qui explique en partie cette disparité. Cependant, un annotateur soutient que la distinction devrait être maintenue.

Il affirme que les gens sont induits en erreur lorsque les kelpies des histoires anglaises sont appelées kelpies dans une  » pratique courante de traduction « , et qu’ils attribuent donc à tort à ces derniers des comportements lacustres.

D’autres associent le terme kelpie à un large éventail d’animaux mythiques.

Le shoopiltee et le nuggle des Shetland, ainsi que le tangie des Orcades, sont des homologues écossais ; dans d’autres parties du Royaume-Uni, on trouve le ceffyl dr gallois et le cabbyl-ushtey manx. Il existe des similitudes entre le cou germanique générique et le bäckahäst scandinave.

« Le kelpie de la mythologie écossaise est un équivalent direct du bäckahästen [de la tradition scandinave] », écrit Nick Middleton. Dans d’autres parties du monde, le wihwin d’Amérique centrale et le bunyip d’Australie sont reconnus comme des espèces similaires.

Le kelpie est un cheval noir puissant et magnifique qui vit dans les bassins profonds des rivières et des ruisseaux d’Écosse, s’attaquant à tous les humains qu’il rencontre. L’un des traits les plus distinctifs du kelpie d’eau est que ses sabots sont inversés par rapport à ceux d’un cheval typique, un trait partagé par le nykur islandais.

kelpie cheval ondin

Le kelpie est représenté sous la forme d’un cheval à la crinière serpentine dans une variation de l’Aberdeenshire, tandis que l’esprit équin résident de la rivière Spey était blanc et pouvait attirer des victimes sur son dos en chantant.

Walter Gregor, un folkloriste et l’un des premiers membres de la Folklore Society, a défini la nature de la créature comme étant « utile », « blessante » ou souhaitant « la compagnie des humains » ; dans certains cas, les kelpies traînent leurs victimes dans l’eau, les dévorent et jettent leurs entrailles au bord de l’eau.

La kelpie, sous sa forme équine, peut étendre la longueur de son dos pour transporter un grand groupe de cavaliers dans les profondeurs.

Plusieurs enfants sautent sur le dos de la créature tandis qu’un seul reste sur le brin est un sujet récurrent dans les récits. Il caresse ensuite le cheval, mais sa main reste sur son cou, comme s’il était un petit enfant. Dans certaines versions, le garçon se libère en se coupant les doigts ou la main ; il vit, mais les autres jeunes sont emmenés et noyés, et seuls quelques boyaux sont découverts plus tard. Katharine Mary Briggs, une folkloriste du 20e siècle, pense qu’une kelpie habite Glen Keltney dans le Perthshire, mais un conte similaire se déroulant dans le Perthshire présente un kelpie comme le malfaiteur et omet l’embellissement du petit garçon.

Lorsque l’incident se produit à Thurso, le garçon se coupe le doigt, et une kelpie d’eau est reconnue comme l’auteur du crime. La même histoire, qui se déroule dans les Highlands à Sunart, mentionne neuf enfants disparus, dont un seul a été retrouvé avec ses entrailles. Le jeune survivant est sauvé une fois de plus en se coupant un doigt, et il est révélé qu’il portait une Bible dans sa poche. L’espèce responsable, selon Gregorson Campbell, était un cheval d’eau plutôt qu’un kelpie, et l’histoire était « clairement un canular religieux pour dissuader les enfants de se promener le dimanche ».

Queue de Sirène Monopalme du Dauphin

89.00

La queue de sirene monopalme est le costume qu’il te faut pour réaliser ton rêve de nager comme une princesse sirène 🧜🏼‍♀️

UGS : AE_33061579990_1676ae720bccd547-1-1 Catégories : , Étiquette :
commander

Queue de Sirène Monopalme du Dauphin – Enfant

89.00

La queue de sirene monopalme est le costume qu’il te faut pour réaliser ton rêve de nager comme une princesse sirène 🧜🏼‍♀️

UGS : AE_33061579990_1676ae720bccd547-1-1-1 Catégories : , Étiquette :
commander

Les traditions relatives aux kelpies dépeignent normalement une créature solitaire, mais un conte de fées recueilli par John F. Campbell dans Popular Tales of the West Highlands (1860) adopte une approche différente. Intitulé Un groupe de voughas apparaît sur le Drocht na Vougha ou Fuoah, qui se traduit par le pont des fées ou des kelpies. Après s’être lassés de traverser l’eau sur des coquilles de noix, les esprits ont décidé de construire un pont sur le Dornoch Firth. Après qu’un témoin reconnaissant ait tenté de bénir les kelpies pour leurs efforts, le pont s’est enfoncé dans l’océan, devenant une zone de sables mouvants traîtres.

Charlotte Dempster, membre de la Folklore Society et collectionneuse de folklore, rapporte le même récit que celui de The Kelpie’s Bridge (1888), sans mention de Voughas ou de Fuoah. Jennifer Westwood, auteur et folkloriste, utilise le terme water kelpies dans le même conte, ajoutant que  » Kelpies, ici et dans quelques autres cas, est utilisé dans un sens vague pour indiquer quelque chose comme des ‘diablotins’ « , selon elle.

Le taureau d’eau mythologique ou tarbh uisge en gaélique écossais, comparable au tarroo ushtey manx, produisait une progéniture impossible à noyer et reconnaissable à ses oreilles plus courtes que la normale, une caractéristique partagée par le taureau d’eau mythique.

Changement de forme de la kelpie en cheval ondin et en humain

Les kelpies ont la capacité de se métamorphoser en formes non équines, telles que des silhouettes humaines, mais leur apparence peut être révélée par la présence d’herbes aquatiques dans leurs cheveux. Gregor se souvient d’un kelpie qui s’était déguisé en vieil homme sage et était assis sur un pont en train de coudre un pantalon tout en ronchonnant pour lui-même. Un passant l’a frappé à la tête, le prenant pour une kelpie, ce qui l’a forcé à reprendre sa forme de cheval et à retourner en courant à sa tanière dans un étang voisin.

kelpie cheval aquatique

« Un homme hirsute se jette derrière un cavalier solitaire, l’agrippe et l’écrase », ou encore « déchire et dévore l’humanité ».

Une kelpie solitaire se transforme en un jeune homme séduisant pour courtiser une jolie jeune fille qu’elle était résolue à avoir pour épouse, selon une légende populaire de Barra. Cependant, la jeune fille reconnaît le jeune homme comme une kelpie et, pendant qu’il dort, lui enlève son collier d’argent (bride). La kelpie reprend presque immédiatement sa forme de cheval et la jeune fille la ramène à la ferme de son père, où elle travaille pendant un an. La jeune fille monte ensuite la kelpie pour consulter un sage, qui lui ordonne de rendre le bijou en argent.

Le sage demande alors à la kelpie, qui est redevenue le charmant jeune homme que la jeune fille avait rencontré la première fois, si elle préférerait être une kelpie ou un mortel si elle avait le choix. La kelpie demande alors à la jeune fille si elle consentirait à devenir sa femme s’il était un homme. Après qu’elle ait répondu par l’affirmative, la kelpie choisit de devenir un mortel, et les deux se marient.

kelpie humaine

Les kelpies, sous leur forme humaine, sont traditionnellement des hommes. Conon House, à Ross et Cromarty, est le cadre de l’un des rares récits décrivant la créature sous une forme féminine. Il décrit une « grande femme vêtue de vert », avec un « visage flétri et maigre, toujours déformé par un regard malveillant », et un « visage flétri et maigre, toujours déformé par un regard malveillant ».

Après avoir sauté d’un ruisseau, elle a maîtrisé et noyé un homme et un garçon.

Lorsque le christianisme est arrivé en Écosse au sixième siècle, certains contes et croyances populaires ont été mis par écrit par des scribes, principalement des moines chrétiens, plutôt que transmis de bouche à oreille.

Selon certains contes, le kelpie conserve ses sabots même lorsqu’il est humain, ce qui a conduit à son lien avec le concept chrétien de Satan, ainsi qu’avec le dieu grec Pan.

Dans son « Adresse au diable » (1786), Robert Burns mentionne un tel lien satanique :

Quand la horde ronflante est dissoute par les vents

Quand thhowes dissout le hoord grinçant Et
flotte le bord glacé jinglin
Alors, les kelpies d’eau hantent le foord
Par votre direction
Et les voyageurs nocturnes sont attirés
vers leur destruction.

Adresse au diable – Robert Burns

Capturer et tuer

Lorsqu’une kelpie apparaissait sous sa forme équine sans équipement, elle pouvait être capturée à l’aide d’un licol marqué du symbole d’une croix, et sa force pouvait être utilisée pour tirer de grosses pierres de moulin.

Selon la légende, le Laird of Morphie aurait capturé une kelpie et l’aurait employée à transporter des pierres pour la construction de son château. Une fois le travail terminé, le propriétaire a libéré la kelpie, qui était visiblement contrariée par la façon dont elle avait été traitée. Avant de partir, elle a lancé une malédiction –

« Sair back and sair banes/ Drivin’ the Laird o’ Morphies’s stanes,/ The Laird o’ Morphie’ll never thrive/ As long as the kelpie is alive » – (Dos douloureux et os douloureux/ Drivin’ the Lord of Morphie’s stones, / The Lord of Morphie’ll never thrive/ As long as the kelpie is alive) « 

formule de la malédiction

On rapporte que certaines kelpies étaient équipées d’une bride et, en de rares occasions, d’une selle, et qu’elles semblaient prêtes à monter, mais qu’une fois montées, elles s’enfuyaient et noyaient leurs cavaliers. L’exorcisme pouvait être accompli en retirant la bride de la kelpie si elle était déjà en place.

La bride d’une kelpie était dotée de capacités magiques, et lorsqu’elle était agitée vers quelqu’un, elle pouvait le convertir en cheval ou en poney.

Une kelpie peut être tuée par une balle d’argent, tout comme les loups-garous du cinéma, après quoi elle est réduite à « du gazon et une masse molle comme de la gelée de poisson », selon un récit écrit par Spence.

Lorsque la famille d’un forgeron a été terrifiée par l’observation d’une kelpie d’eau dans leur maison d’été, le forgeron a utilisé deux lances de fer aiguisées et chauffées dans un feu pour pénétrer dans les flancs de l’esprit et le transformer en une « masse d’amidon, ou quelque chose de similaire ».

Kelpie & Loch Ness 

Presque chaque étendue d’eau écossaise importante a une histoire de kelpie qui lui est liée, mais la kelpie du Loch Ness est la plus documentée. Plusieurs légendes sur des esprits magiques et des monstres ont été associées aux environs du loch, depuis les récits du 6e siècle selon lesquels Saint Columba aurait tué un monstre sur la rivière Ness. La kelpie qui rôdait dans les bois et sur les rives du Loch Ness au début des années 1800 avait sa propre selle et sa propre bride. Selon la légende, le Highlander James MacGrigor a surpris la bête notoirement sauvage et lui a coupé la bride.

kelpie loch ness
kelpie loch ness

Il périrait en vingt-quatre heures s’il n’avait pas cette source de vitalité et de vie. La kelpie tenta en vain de marchander avec MacGrigor la restitution de sa bride car elle possédait la faculté de parler. Après avoir accompagné MacGrigor jusqu’à sa maison, la kelpie a affirmé qu’en raison de la présence d’une croix au-dessus de la porte d’entrée, MacGrigor ne pourrait pas entrer chez lui tant qu’il serait en possession de la bride. La kelpie a accepté son sort et est partie en hurlant et en jurant après que MacGrigor l’ait trompé en jetant la bride par une fenêtre. Au fur et à mesure que la bride se transmet dans la famille, de nouvelles histoires s’ajoutent à la légende.

Il était connu sous le nom de « Willox’s Ball and Bridle » et avait des pouvoirs de guérison magiques ; un sort était jeté en plaçant les objets dans l’eau tout en disant « Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit », et l’eau pouvait alors être utilisée pour guérir.

Le monstre du Loch Ness pourrait appartenir à une lignée de plésiosaures à longue durée de vie, selon une théorie populaire et plus contemporaine parmi les croyants, mais le conte de la kelpie survit dans des histoires pour enfants comme The Kelpie’s Pearls (1966) de Mollie Hunter et Dick King-The Smith’s Water Horse (1990).

Origines & Mythologie de la Kelpie

Le lien avec les chevaux, selon Derek Gath Whitley (1911), pourrait provenir d’anciens sacrifices de chevaux en Scandinavie. Les esprits malveillants de l’eau étaient utilisés pour éloigner les enfants des points d’eau dangereux et pour mettre en garde les adolescentes contre les jeunes étrangers séduisants. Ces histoires étaient également utilisées pour inculquer des valeurs morales, car elles affirmaient que les comportements inappropriés le dimanche étaient sanctionnés par les monstres. Les démons et les esprits pouvaient intervenir pour justifier la noyade d’enfants et de personnes qui étaient tombés par accident dans des eaux profondes, rapides ou turbulentes.

Selon l’historien et symbologue Charles Milton Smith, l’histoire de la kelpie pourrait avoir pour origine les jets d’eau qui jaillissent parfois à la surface des lochs écossais, créant l’impression d’une créature vivante lorsqu’ils se déplacent sur l’eau. Dans son poème épique La Dame du lac (1810), Sir Walter Scott fait allusion à un argument similaire dans les vers suivants

Maillot de Bain Sirène Crysta (Maman & Fille)

34.9039.90

Le Maillot de Bain Sirène Crysta pour adulte et enfant est une tenue de bain unique à mettre sur une magnifique créature de l’océan pour une sortie à la plage ✨🧜🏼‍♀️

UGS : AE_4000319681327_1682851e0353e480-1-1-2-2-1-2-1-1-1-1-1-1 Catégories : , ,
commander

Maillot de Bain Sirène Mélia

29.90

Le Maillot de Bain Sirène Mélia vous fera remarquer partout où vous le porterez. Il vous donnera un charme propre aux sirènes 🧜🏼‍♀️✨

UGS : AE_32955949127_168285cdfdfb8e62-1-2-2-1 Catégories : ,
commander

Il resta là à regarder les tourbillons jusqu’à ce qu’il voie le fleuve Démon surgir de l’écume :

Dans lesquelles Scott fait référence à un « kelpy » comme à un « River Demon ».

Dans son roman The Bride of Lammermoor, Scott a peut-être fait allusion à une autre explication plausible en nommant une région périlleuse de sables mouvants « Kelpie’s Flow » (1818).

Représentations artistiques du chaval ondin

Les pierres pictes datant du 6e au 9e siècle contiennent peut-être les premières représentations d’une kelpie ou d’une créature ressemblant à une kelpie, connue sous le nom de Bête picte.

En 1895, l’artiste victorien Thomas Millie Dow a représenté la kelpie sous la forme d’une jeune fille sombre et triste en équilibre sur un rocher, ce qui était une représentation populaire à l’époque.

L’huile sur toile de Draper, datant de 1913, représente les kelpies comme des jeunes filles au bord de la piscine. Selon la folkloriste Nicola Bown, des peintres comme Millie Dow et Draper ont recréé la kelpie en changeant son sexe et sa nature.

Les Kelpies, deux sculptures en acier de 30 mètres de haut (100 pieds) situées à Falkirk, sur le canal Forth and Clyde, ont été construites comme monuments du patrimoine industriel écossais alimenté par des chevaux ; conçues par le sculpteur Andy Scott, elles empruntent le nom de la créature mythique pour l’associer à la force et à l’endurance du cheval. Les sculptures ont été ouvertes au public en avril 2014, après une construction achevée en octobre 2013.

statues kelpies
Sculptures « The Kelpies »

D’autres créatures mythologiques comme la fée mélusine, ou encore la Selkie des mers aussi appelé femme phoque, vous restes à découvrir sur notre blog. Si vous souhaitez être tenues au courant de nos futurs articles et recevoir un petit cadeau sympa directement dans votre boîte e-mail, rejoignez-nous dans la newsletter spéciale : communauté des sirènes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.